Dans le souci de fonder des villes durables, des solutions répondant simultanément aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux doivent être trouvées. Cela permettrait un fonctionnement avec un impact environnemental réduit. Quelles sont donc les solutions écologiques pour une ville verte ?

Vélo pour une mobilité douce

Dans le souci de réduire l’empreinte carbone des transports, le vélo occupe une place de choix en matière de mobilité douce. De jours, certains fabricants ont développé des modèles de VTT électriques qui allient durabilité et praticité avec des options plus profitables. 

Avez-vous vu cela : Où payer le carburant moins cher ?

Ces engins ont des moteurs de grande puissance pour se déplacer rapidement et aisément en ville ou à la campagne. Les tout terrain motorisés de la marque la Nakamura garantissent un confort de pilotage exceptionnel, même en embouteillage. Explorez le contenu de leur site internet pour plus d’informations. 

Adaptés aux randonnées, leur adoption réduit les émissions carbonées, le rejet de gaz à effet de serre, de micro particules ou autres émanations toxiques. Dotés de batterie rechargeable, ils offrent une autonomie sur environ 70 km. 

A lire également : Les dernières avancées technologiques dans les aérothermes gaz

Moyen de transport quasi silencieux, ils préservent de la pollution atmosphérique et sonore. Les vélos électriques permettent donc d’avoir un cadre de vie apaisé et de qualité à l’abri des smogs nocifs des villes et des maladies engendrées.

Construction de pistes cyclables 

La construction des pistes cyclables, ponts pour vélos et trottoirs représente un investissement nécessaire pour garantir leur l’utilisation. Ces infrastructures permettront aux cyclistes de stationner facilement à proximité des commerces, écoles ou stations pour répondre rapidement à leurs besoins. 

Avec des engins légers, les usagers sont donc épargnés de l’obligation de trouver un parking ou de l’attente d’un carrefour pour se garer. Des feux de circulation, bornes de recharge ou stations de pompe à air devraient aussi être aménagés le long de ces routes pour soutenir l’adoption du vélo.  

Aménagement d’espaces verts 

L’expansion croissante des zones urbaines consécutive à l’installation humaine et à la migration vers les villes a entraîné la disparition des cadres naturels. En plus de la valeur esthétique, les espaces verts améliorent la qualité de l’air, atténuent les fortes températures d’été pour une bonne santé. 

La végétation en ville est une niche de biodiversité, un puits de stockage du carbone (CO₂) et un épurateur de l’environnement urbain. Ces espaces vivants aident à la gestion des eaux pluviales en limitant les surverses. 

Ils servent ainsi de bassins de rétention face aux débordements qui polluent les cours d’eau, dégradent les écosystèmes et détruisent la biodiversité. Solutions durables basées sur la nature, les espaces verts réduisent les coûts des investissements en santé publique, infrastructures d’adaptation au climat et en énergie.  

Installation de fontaines à eau modernes 

Une fontaine à eau moderne est un dispositif qui distribue de l’eau à partir de son raccordement à la régie d’eau de la localité d’installation. Elle représente une solution écologique adaptée aux enjeux actuels en matière de ville durable, car plus robuste que les fontaines traditionnelles. Dotée d’une structure sécurisant son système de distribution, cet aménagement fournit une eau répondant aux normes sanitaires et adaptée aux besoins variés des consommateurs.  

La fontaine à eau moderne réduit l’utilisation de bouteilles plastiques à usage unique pour des villes durables. Ainsi, son installation évite que les déchets plastiques soient générés puis jetés dans les mers, océans ou sur les trottoirs. 

Les émissions nocives liées aux industries et au transport sont donc réduites par l’abandon des bouteilles plastiques. Les contenants réutilisables adoptés réduisent leur l’utilisation avec un ratio d’environ 50 000 bouteilles d’eau en moins utilisées par fontaine.